COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La Fondation Jeunesse d’Ottawa-Gatineau s’engage à verser 250 000 $ pour offrir à des centaines de jeunes vulnérables de la région de la capitale nationale une expérience de camp d’été

le 29 avril, 2021


Écrit par la Fondation Jeunesse d’Ottawa-Gatineau

OTTAWA


La Fondation Jeunesse d’Ottawa-Gatineau (FJOG) a annoncé aujourd’hui qu’elle s’engage à verser 250 000 $ pour offrir à plus de 1 650 jeunes vulnérables l’expérience des camps cet été.

Les statistiques sont accablantes. Les besoins éprouvés par les jeunes de notre communauté sont répandus et évoluent constamment en raison de la pandémie de COVID-19. Il est plus nécessaire que jamais d’investir dans des programmes destinés aux jeunes pour atténuer les effets sociaux, physiques, éducationnels et mentaux de la pandémie.

Soutenir les jeunes maintenant et les mobiliser sera indispensable pour assurer la réussite à long terme de cette génération. Selon les expert.e.s, le camp d’été sera, pour bon nombre de jeunes de 8 à 18 ans, la première occasion depuis plus d’un an de faire du plein air, d’être actif.ve physiquement et mentalement, et de tisser des liens émotionnels ailleurs que devant un écran, tout en faisant l’acquisition de compétences qui seront utiles tout au long de leur vie.

De 2015 à 2020, la FJOG a accordé plus de 1,6 million de dollars à des organismes de bienfaisance qui ont offert des possibilités de camp d’été. Le financement fourni devait être utilisé par les camps afin de fournir des subventions réduisant les obstacles en matière de diversité, d’inclusion et d’égalité auxquels un.e jeune pourrait être confronté.e lorsqu’il/elle veut accéder à un camp d’été.

« On a informé la Fondation que les demandes d’inscription et de subvention ont augmenté considérablement en raison de la pandémie », dit Brendan Bell, ancien joueur de la LNH et membre bénévole du conseil d’administration de la FJOG. « Plus de familles demandent de l’aide financière pour offrir des possibilités à leurs enfants, et ce alors que les organismes de bienfaisance qui organisent les camps d’été doivent accomplir davantage avec moins, car la pandémie exerce des pressions sur leurs activités. La FJOG peut les aider. »

« Les effets positifs d’une expérience de camp d’été sont très bien documentés », explique Kimberly Biggs, chef de la direction de l’agence POP inc. et membre bénévole du conseil d’administration de la FJOG. « Le renforcement de l’estime de soi, de l’indépendance, de la santé et du bien-être, du sens de l’aventure et de l’exploration, de même que les nouvelles amitiés qui s’y forgent, ouvrent de nombreuses portes aux jeunes qui participent aux camps d’été. »

M. Bell et Mme Biggs aident à diriger les efforts de la FJOG pour accroître sa capacité à soutenir les organismes de bienfaisance organisant des camps d’été. Jusqu’à présent, 100 000 $ ont été amassés à cette fin grâce aux participant.e.s du Celebrity Cup Tournament (tournoi des célébrités), à la Danbe Foundation, à Canada Vie et aux donateurs.rices individuel.le.s. À compter d’aujourd’hui, Aries Contracting, un chef de file de l’industrie jouissant d’une excellente réputation à Ottawa et à Gatineau, offrira une somme équivalente aux dons versés à la Fondation Jeunesse d’Ottawa-Gatineau pour la cause, jusqu’à concurrence de 15 000 $.

« Nous sommes heureux.euses de nous associer à la FJOG pour offrir un été plus radieux à davantage de jeunes de la région en ces temps difficiles. En versant une somme équivalente aux dons amassés, nous espérons inspirer les gens à donner et nous encourageons les entreprises qui le peuvent à faire de même », Keith Kennedy, président, Aries Contracting.

Du 27 avril au 23 mai, la FJOG recueillera, par l’entremise de son site Web, les demandes de financement des organismes de bienfaisance enregistrés qui organisent depuis un certain temps des camps d’été pour les jeunes de la région de la capitale nationale. Un comité formé de jeunes ambassadeurs.rices et de membres du personnel et du conseil d’administration de la FJOG évaluera les demandes et prendra les décisions finales d’ici le 14 juin.